Variations autour d’un ticket de bus

Pour moi, une des choses les plus importantes dans un jeu qui en fait toute sa saveur, en particulier par rapport aux autres médias, c’est la notion de choix. En effet, par le biais des décisions le jeu permet au joueur de dépasser sa condition de simple spectateur pour s’impliquer dans ce qui se déroule devant lui. Un bon jeu pourra alors susciter une foule de réactions dans les dilemmes qu’il ira proposer.

Je ne suis pas game-designer, mais comme premier article pour mon blog j’ai décidé de me laisser tenter par un petit exercice dans le domaine que sont les variations d’équilibrage autour du ticket de bus.

L’idée de base me viens d’un constat : quand j’ai commencé à prendre le bus sur Poitiers un ticket permettait de prendre un bus puis de faire une oblitération dans un second bus dans l’heure qui suit. Puis je suis allé sur Angoulême dont le système est similaire exception que le nombre d’oblitération est illimité, toujours dans l’heure après la première. À partir de ces données le constant me semble facile : le bus d’Angoulême est plus intéressant. Mais voilà que Poitiers change la donne en étendant la durée avant seconde oblitération à deux heures et demi. Là le choix semble plus difficile.

De fait, combien de type de tickets de bus différents est-il possible d’imaginer sans qu’un seul soit naturellement meilleur que les autres ? C’est ce à quoi je vais tenter de répondre !

1 : Jouer sur le temps et le nombre

  • Un seconde oblitération dans la journée.
  • Quatre oblitérations dans les trois heures qui suivent la première.
  • Oblitérations illimitées dans l’heure.

À noter que je me suis permis de modifier les tickets de base afin de pouvoir m’accorder plus de souplesse.

2 : Ajout de contraintes

  • Oblitérations illimitées dans la journée avec une heure d’attente entre chaque oblitération.
  • Jusqu’à 8 oblitérations dans la journée tant qu’il y a moins d’une demi-heure entre chaque oblitération.
  • Oblitérations illimitées sur le week-end seulement.
  • Oblitérations illimitées sur une même ligne de bus.

3 : Nombre de personnes et prix

  • Un seconde oblitération dans la journée au prix double pour jusqu’à 4 personnes.
  • Une seule oblitération à prix réduit.
  • Ticket plus cher mais oblitérations illimitées dans la journée.
  • Une seule oblitération pour jusqu’à 15 personnes.
  • Un tarif réduit les jours fériés.

 

Ce qui fait un total de 12 formules, peut-être pas aussi intéressantes et originales que je le voudrais, mais je reste content du résultat. Et ça m’a permis de mieux voir comment découper un choix pour en analyser les divers leviers sur lesquels je peux nuancer, et ça c’est chouette !

Donc pour conclure : J’ai pris le bus et j’en ai fait une limonade un exercice. La prochaine fois je prendrais le train !

3 Comments

Répondre à Nico Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *