Le paquet de chips parfait

Définition

Pour cet article, je voudrais mentionner ma conception du paquet de chips parfait, comme le dit si bien le titre.

Avant de commencer, je me dois de mentionner un paramètre de grande importance dans la définition d’un tel paquet, à savoir la taille des chips qu’il contient. En effet il me semble plutôt évident qu’une chips de grande taille sera plus agréable qu’un petite voire une miette, plus difficile à manipuler. De plus une chips de taille supérieure à la moyenne pourra générer un effet de surprise pour la personne qui aura la chance de la piocher.

Cependant, si les plus grandes chips sont techniquement celles qui m’apportent le plus satisfaction, arrive alors un autre constat qui vient le pondérer ce fait : trop de grandes chips tuent la grande chips. C’est à dire que le statut extra-ordinaire est celui qui justifie l’état de satisfaction et de ce fait une taille homogène rendrait toute nouvelle pioche banale et fade.

De ce fait, il n’est pas seulement question de taille, mais aussi d’ordre de consommation.

Le flow des chips

En effet, si on doit considérer la consommation d’un paquet de chips alors il est indispensable de le faire de manière séquencée. Cela peut être une seule chips comme une poignées de chips à la fois mais en aucune cas on serait tenté de tout consommer d’une seule bouchée (tout simplement car ce n’est pas possible). À partir de là, la décomposition des différentes phases de consommation devient alors possible et la liste se fait assez simplement :

  1. Pioche d’une chips
  2. Observation de la chips et appréciation de ses attributs (taille, couleur, forme…)
  3. Consommation de la chips

Et ce répété jusqu’à la fin du paquet. Dès lors, on peut aisément remarquer par ce découpage qui quelque chose ne va pas

Le problème, similaire à ce dont je parlait plus haut, vient du fait que ce modèle, par son absence de donnée sur les caractéristique des chips, implique malheureusement la lassitude que l’on obtient si ces dernières sont toutes identiques. On imagine bien le souci de se forcer à consommer avec une régularité sans failles.

Conclusion

Pour cet articles j’ai donc mentionné la taille et la façon dont sont consommées les chips. Mais on pourrait aussi parler d’autres paramètres pour lesquels cela serait aussi vrai comme le parfum des chips.

En fait, pour moi le paquet de chips parfaits serait optimisé pour contenir le plus de surprises possibles. Dans les faits il s’agirait donc probablement d’un paquet de chips impossible à produire.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *